Peintures dessins photos








Accueil

Cimaises


Atelier


Photos

Virages

Contact
arp
Virages

Larguer en douceur les paysages topographiques urbains connus
en empruntant la route de l’abstraction lyrique dégoulinante, pure et sauvage.

À l’intérieur d’une démarche illustrant
le côté industriel de la ville je propose mes divagations abstraites
sur une surface rarement exploitée c’est-à-dire
des palettes commerciales en carton rigide de 8 cm d’épaisseur.


Poèmes de Jean-Paul Daoust (Août 2011)


picasso
HOMMAGE À PICASSO
De la noire arène le taureau fonce
Irrésistiblement attiré par le carré rouge
Qui flotte serein tel un astre trompeur
On peut encore l’entendre haleter
Minotaure enragé
Malgré les clameurs du labyrinthe urbain



miro
HOMMAGE À MIRO
Un bleu opulent
Aux empreintes de tigre
Qui voit rouge
Sous le soleil dansant de Fatima
Un miracle encadré
Accroché tel un bijou obscène
Sur un mur virginal
lemoyne
HOMMAGE À SERGE LEMOYNE
Revoilà le tricolore tant célébré
Foulard de flammes liquide
Que le maître d’Acton Vale n’aurait pas renié
Sourire en coin et œil narquois
Malgré le cancer qui le ronge
Il perdra la coupe
Mais gagnera le vin


athina
ATHINA
Au cœur de la ville
Une couronne de feu noir
Le bleu s’organise en un U carré
Où ça tourne quand même
Saint suaire dévoilant l’invisible
hornu
HOMU
La couleur médite
Tel un samouraï
Devant un miroir opaque
Où l’eau d’un asphalte sous la pluie
Scintille de ses mille étoiles prisonnières


jutaku
JUTAKU
Trois maisonnettes en forme de voilier voguent
Telles des îles heureuses
Sous une avalanche de météorites
Qui éclaboussent l’horizon
kyoto
KYOTO
Grand portail de guerrier
Sur un fond de kabuki
Au pays du soleil qui se lève
À même l’autel fragile de l’espoir
Mishima la couleur se fait karakiri
Giclant hors du tableau
trois soeurs
LES TROIS SŒURS
Roman stendhalien
Tercet triptyque trinité
La voyelle de Rimbaud triple
I, pourpre, sang craché, rire de lèvres belles*
Le délire parfois réconforte
Malgré une cagoule de bourreau
Maniant trois guillotines à la fois
*Arthur Rimbaud, Les Voyelles


life
LIFE IN A BUCKET
Kick the bucket in Florida se moquent les snow birds
Pour évoquer la mort
Grise comme un cul-de-sac
Malgré tout une couleur céleste
Valse avec une couleur terrestre
Graffitis griffés qui rient


mariana
MARIANNA
Un set carré où titube un astre
Dans un azur orgiaque qui s’effiloche
Sur une toile trop pleine pour le retenir
Dans cette chasse galerie contemporaine
Le diable est un Cyclope prisonnier
Comme un ciel de ville
sinfein
SIN FEIN
Blocs ébène
Paragraphes arrachés
À l’incompréhension des choses
Un orage orange zèbre
Une table de billard
Les perspectives s’ameutent


sean
SEAN’S COSTA RICA
Ciel soleil et mer
Couleurs franches
Casa lumineuse
Comme un ballon d’enfant
Dans l’élan de l’été éternel
pénélope
PÉNÉLOPE
Elle s’amuse avec des bâtonnets fluorescents
Et dans la corrida contemporaine
Elle sait comment planter fièrement des banderilles
Telles des lamelles multicolores
Elle sert aussi de paravent à la lumière
Quand elle se déshabille
orage
APRÈS L’ORAGE
L’orage a sévi criblé d’éclairs noirs
Puis le vent a tourné au soleil rouge
Comme une bouche jouissant à l’excès
Bénie par une religion sereine
Sans prophète et sans messie




  
Pièces antérieures imprimées sur le bitume de l'Assomption (2008)
et marouflées sur masonite en vue d'un montage en mosaïque


égout
Égout #3 (2008)


ajustablesanitaire
Ajustable (2008)          Sanitaire (2008)

          

waterpluvial
Water 3 (2008)          Pluvial (2008)

trottoirassomption
Trottoir #2 (2008)                    L'Assomption #4 (2008)


suite

trait

www.000webhost.com